[Candide rature] Organdescent

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Mar 24 Fév - 20:57

j'ai été un peu pris ce soir (mon bassiste à l'hosto...mais rien de grave au final) je vous raconterai pas, ça n'intéresse personne ^^
Joli RP drag, ce sera avec plaisir que je continuerai cette histoire dès demain matin^^ là, je vais manger un peu quand même...et probablement que morphée me cueillera rapidement après cette journée lourde autant en tâches de travail qu'en émotions :)

voila voila ^^ bises à tous ! ça m'a fait plaisir de voir autant de réponses :) ravi d'un tel accueil !

Quand à mon avatar, je m'en occupe aussi demain matin, pas de soucis :)
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Cleme le Mar 24 Fév - 21:34

Tant mieux si c'est pas grave ! Tu serais dispo jeudi soir du coup ? Mort avec mort validée ? Si oui on va t'inviter dans une coa !
avatar
Cleme
Admin

Messages : 2831
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 21
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://kirov-meta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Stroumpfette le Mar 24 Fév - 23:39

Bienvenu sur notre forum, Organdescent.
Tu me prêterais tes chats pour tuer des zombies...
J'adoooooooooooooooooore les chats!!!
avatar
Stroumpfette

Messages : 66
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 96
Localisation : Villefranche sur Saône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Mer 25 Fév - 7:11

Le feu crépitait et sentait les herbes à pipe... il ni a rien de mieux pour le faire démarrer... et faute de bois, ça le maintient en vie. Mais là, ce n'est pas le bois qui manquait, j'étais tombé il y a peu sur une palette de charbon dans un supermarket...allez savoir pourquoi elle n'avait pas été pillée... bref...

Tranquillement, je me cachais derrière une caisse de bois. Après réflexion, je ne sais pas pourquoi je me cachais d'ailleurs... sans doute une vieille habitude civilisée... ou peut être sentais je des yeux posés sur moi dans la nuit profonde ? Bref, Je venais de défaire avec empressement de mon uniforme pour me soulager de besoins naturels quand tout à coup, Pouilleux le Brave, mon chat, un vieux persan miteux dont il ne reste que quelques poils épars, se crispa et feula. D'instinct, j'ai su qu'il allait se passer quelque chose. Je n'eu pas à attendre longtemps.

-Hey... Bonjour... Moi c'est Drag...

Tudieu ! Qu'est ce que? Une voix ? Arghhh ! Encore un brigand ? Je le détaillais rapidement. Non, il m'a l'air timide et un peu empoté celui là... Je me remis debout et referma ma combinaison, mélangeant les boutons mercredi avec jeudi (essayez de le faire accroupi, vous rigolerez certainement beaucoup moins)... la commission attendra bien quelques minutes et de toute façon, j'ai plus envie du tout là... une fois que je l'aurais tancé cet imprévu, il sera toujours temps de retourner à mon petit trou. C'est que je déteste me faire surprendre dans une position inconfortable donc il me parait normal que je le houspille un peu...et avec de la chance, il aura une vieille gazette à taxer qui m'occupera en même temps. J'aime bien les faits divers périmés, la rubrique nécro et les strips de BD à la fin, ça détend...

Je relevais la tête au dessus de la caisse et le détaillais.

L'homme était seul...du moins, c'est ce qu'il me paraissait. Il n'avait pas du connaître le plaisir d'une douche depuis longtemps car je sentais d'ici ses effluves corporelles portée par un vent vicieux. Son uniforme est tâché...de cambouis sûr mais les autres tâches ? hum... je préfère ne pas m'y attarder. Il n'avais pas non plus dû voir la couleur d'un ciseau et d'une machette depuis longtemps... sa pilosité faciale et ses cheveux se mélangeaient en grosses touffes collées, impossible de déterminer où commençait l'un et finissait l'autre.
Ces voyageurs seuls sont les plus dangereux aussi ne lui répondis je pas de suite. Je préférais l'observer.
Le bougre regardait à droite et à gauche d'un œil hagard... me cherchant certainement.

Drag, puisque tel semblait être son nom s'approcha du feu et naturellement, comme s'il était chez lui, s'assit à la chaleur des braises. Il tendit le bras vers ma cafetière rafistolée saisit mon mug d'étain et se servit un café fort... mon dernier... je n'avais pas d'autres réserves ! Mes yeux glissèrent vers le feu... vers ma broche où grillait un petit poulet. Sa peau grésillait et par endroit se décollait... il était à maturité pour la consommation.
Mon regard allait de Drag à mon poulet, de mon poulet à mon café...du café... à Drag... Il me parut soudain évident que si je ne me montrais pas rapidement, l'animal rôti à point subirait le même sort que mon café...et de poulet non plus, je n'avais de réserves ! c'est que la viande... ça se conserve mal morte... les morts ont une fâcheuse tendance à se relever par ici... les poulets n'échappent pas à la règle et un poulet zombie, je ne sais pas si vous en avez déjà vu un mais... quoique presque drôle, c'est assez étrange comme vision.

Alors que j'allais me dévoiler, Pouilleux choisit ce moment précis pour sauter sur Drag. C'est que ce chat, je ne sais pas d'où ça lui vient...est assez agressif. Je l'ai déjà vu mettre en fuite une horde de bichons maltais qui en voulaient à un gros rat sur lequel il avait jeté son dévolu. Alors un humain... autant vous dire que si ce dernier ne fuit pas, il s'expose à de graves séquelles.

- Pouilleux suffit ! Laisse le !

Stoppé dans son élan, mon chat me regarda de ses étranges yeux orange. Je pu y lire un certain désarrois sinon de la haine mais je ne me laissais pas prendre par tel stratagème. Je le houspillais et il s'enfuit dans ma modeste tente miteuse... à mon grand dam...s'il avait élu domicile sur mon matelas... je ne pourrais y dormir cette nuit! Pouilleux est très...territorial. Genre j'y suis j'y reste. Alors chaque soir c'est un peu le concours du premier à s'emparer du matelas.

Je sortis de mes latrines improvisées et me dirigeait vers le feu où je m'assis en face de l’intrus, sans un mot. Nos regards accrochés l'un à l'autre. Je pris la cafetière...histoire de vérifier qu'il n'y restait pas une modeste goutte...mais non, le gredin venait de se servir la dernière tasse...et la surprise l'avait faite échapper de ses mains calleuse, répandant les dernières gorgées du breuvage sur le sable. Bien l'ami, belle entrée en matière me dis je intérieurement. Voila qui me mettait de très mauvaise humeur pur établir un premier contact...

Toujours en silence, j'extirpais le poulet de sa broche improvisée, et me retournais face à l'immensité désertique et noire de nuit. Un peu comme un gamin boudeur. J'arrachais un bon lambeaux de chair et l'engouffrais dans ma bouche pour le mastiquer. Le jus de viande coula dans ma gorge et calma un peu les ardeurs de mon estomac trop souvent soumis au jeun...

Alors que j'entamais une cuisse, je sentis sur mon dos la brûlure d'un regard insistant... je regardais par dessus mon épaule... Drag me fixait avec des yeux un peu tristes...


@cleme : oui, je serais là :) mort mais pas enterré.
@Shtroumpfette : ce n'est pas à moi qu'il faut le demander...si tu arrives à t'en approcher et à le caresser... possible qu'il t'accompagne...surtout si tu lui promets un gros rat ;)
@Drag... à ton tour ^^
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Drac le Mer 25 Fév - 16:11

Organdescent, je t'ai envoyé une invitation pour la coalition ainsi qu'un MP sur Hordes avec le lien du GGDOC et du tutoriel si tu ne t'y retrouves pas.
Ce serait bien que t'y passes au plus tard ce soir histoire que les coalitions soit prêtes au plus vite pour le jump.

De plus, je pense que maintenant tu peux retirer "Cherche coalition" de ton annonce perso. h_lol
avatar
Drac

Messages : 2524
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans la comté, trou n°37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Lynad le Mer 25 Fév - 16:20

Ca serait quand même dommage qu'il puisse pas lire le tuto du ggdoc si il a pas accès au sujet mentionné h_lol
avatar
Lynad

Messages : 953
Date d'inscription : 03/10/2014
Age : 22
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Mer 25 Fév - 17:17

je vais en repete là et dès que je rentre, je m'occupe de mettre de l'hord(r)e dans tout ça. jai hâte de prouver une quelconque utilité :)
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Drac le Mer 25 Fév - 17:25

Lynad a écrit:Ca serait quand même dommage qu'il puisse pas lire le tuto du ggdoc si il a pas accès au sujet mentionné h_lol

Pas faux... Mais s'il jump avec nous, Cleme le mettra très surement en nouvelle recrue. h_lol

Organdescent a écrit:je vais en repete là et dès que je rentre, je m'occupe de mettre de l'hord(r)e dans tout ça. jai hâte de prouver une quelconque utilité :)

Pas de soucis !
avatar
Drac

Messages : 2524
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans la comté, trou n°37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Cleme le Mer 25 Fév - 18:28

J'attends l'avis de Khranou !
avatar
Cleme
Admin

Messages : 2831
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 21
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://kirov-meta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Drac le Mer 25 Fév - 18:59

Encore en train de Khranouiller celui-là ...
avatar
Drac

Messages : 2524
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans la comté, trou n°37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par drag180293 le Mer 25 Fév - 22:37

Joli morceau Organdescent !
J'ai bien peur que mon écriture ne soit pas aussi jolie que la tienne... Mais comme on est bien parti je vais  continuer avec joie !

Un regard inquiet et étonné, mais humain.
Devant l'absence d’agressivité émise par l'individu muet, je me suis assis... Près du feu... Il était chaud et magnifique ! Ça valait largement toutes ces plaines désertes que j'avais pu voir ces dernières semaines.
Mais il y a mieux. Une cafetière sur ce feu ! J'ignore ce qu'elle contient, mais se sera sans aucun doute forcément meilleur que cette pisse immonde de flotte que je me rationne désespéramment...
Ha... C'est du café... Je hais le café... Mais il apporte 2 avantages non négligeable. Enfin, tout dépends de comment on voit les choses, le premier, est qu'il me maintiendra éveillé. Le deuxième... Se sont les envies urinaire... Oui c'est un avantage en cas de sécheresse.Mais d'un autre point de vue, se ne sont en aucun cas des avantages, l'un nous forçant à voir ce monde horrible, et l'autre... Je crois que tout le monde connait déjà la réponse.

Oh, mais, qu'ais-je fais ? Alors que je trouve pour une fois quelqu'un ne souhaitant pas ma peau, je lui pie allègrement ce qui est peut-être son ultime festin qu'il se réservait depuis des jours... Honte à moi. Et le pire, c'est que mon étonnant m'en a fait renverser ce qu'il en restait...
Cet homme, comment pourrais-je lui expliquer cette absence de ma part... Il ne m'a même pas encore adressé un mot que je lui en dois déjà une. Dans un sens, ça me plait, il ne se montre pas hostile et semble un minimum avoir compris ma situation. De ce fait, nous pourrons peut-être parcourir un bout de chemin ensemble de sorte que je puisse lui rembourser ma dette ?
Oui... J'aurais enfin retrouvé un peu d'humanité dans ce monde macabre. Ca sonne presque comme un rêve...

Mais, à bien y regarder, bien que son regard n'indique aucun signe de violence, il semblerait qu'une certaine insistance se fasse en direction du feu. Ma curiosité me pousse alors à regarder dans la même direction, et là, pendant un instant j'ai cru que je rêvais vraiment. Là, de l'autre coté du feu, derrière ces généreuses flammes  se cachait un poulet. C'est à ce moment là, que j'ai réalisé pourquoi le feu était si magnifique !
Mais non ! Je ne peux pas faire ça, pas après ce que j'ai fais ! Maintenant, je pouvais lire dans son regard, et comprendre la situation. Mais rassures-toi inconnu, j'ai pris connaissance de mes actes et n'aie aucune intention de m'en prendre à ton poulet... De toute façon, vu sa corpulence, même affamé il ne pourra certainement pas tout manger seul. Mais je ne vais rien dire, car s'agit-il peut-être de son repas pour les 2 semaines à venir...

En mangeant dos à moi, j'eus compris que ce silence clôtura notre soirée.
Mais j'étais content, je venais de passer du stade de "clochard errant" à "luxurieux voyageur". Oui, c'est dingue, mais cette tasse de café mal lavé et pourrie par le sable, ce feu au charbon sans odeur malgré le poulet ainsi que ce parfait inconnu complétement neutre étaient tant d'élément comparable à un véritable luxe pour moi...
Pourtant, je ne me fait pas d'illusion, il n'a pas l'air guerre plus équipé que moi. Surtout quand son arme là plus redoutable semble être une putain de touffe de poil puant la mort au point de ne pas savoir distinguer et donc d'attaquer le moindre élément mobile, moi y compris... C'est cette même merde qui le traira, lui qui n'avait pas l'air de vouloir communiqué à la base y a bien été forcé lorsque cette merde  de chat m'a sauté au visage.... Mais pour ça, je dois lui dire merci à cette merde de chat pour avoir prouver que cette individu muet jusqu'alors, était prêt à prendre mon parti. Quoique, s'il voulait vraiment mes remerciements, il lui suffirait de venir dans mon assiette... Après lavage bien-sûr...

Si le luxe vient d'apparaître, ce n'est pas uniquement pour les biens matériels, mais c'est aussi et surtout une question mathématique ! Nous sommes 2, et mathématiquement, c'est bien mieux à deux. Même si j'espère que ça n'arrivera pas, dans le cas ou un zombie s'invitait à notre feu, et bien ça voudrait dire qu'il y a une chance sur deux pour que j'entende un cri avant de me faire attaquer. Évidemment, je tenterai l'impossible pour sauver cet homme, après tout je lui en doit une. Mais hors de question que je fasse quoi que se soit pour cette horreur de chat, mon visage sait pourquoi...
Mais de toute façon, ça n'arrivera pas. Parce que même si nous somme deux et qu'il venait à me proposer de veiller, cette homme n'a rien de sûr. Je me suis approché du feu sans même qu'il me remarque ! Et pourtant, tant qu'aucun fusil n'était pointé vers moi, je ne faisais guerre attention. Alors, hors de question que je lui fasse confiance sur ce point...
La nuit sera donc tout de même longue... Comme toutes les nuits, sauf que cette fois-ci, elle sera moins froide...

Mais tout ça, c'était hier. Maintenant, l'aube se lève, et avec l'aube, la vue. Imprenable mais menaçante... Il faut vite qu'on se mette en route.

Loin, très loin, mais pas si loin car visible depuis le haut de la pleine où nous avons veillé, se tenait une horde... Des centaines et des centaines de zombies marchant dans notre direction. Ils ont encore du chemin, mais nous ne devons pas trainer, nous devons trouver refuge, et vite...


Ce qui est cool c'est que nos perso seront "lié" avant d'entrer en ville ! C'est très appréciable pour ce futur RP !
Au passage comme on  pas encore vraiment de mise en situation plus "intrusive", tu peux faire parler et agir mon perso. Au début il sera plutôt d'humeur à te suivre quoi qu'il arrive vu qu'il t'en doit une sans pour autant baisser sa garde.
Je nous sent bien parti =) Et j'espère que c'est réciproque =)
Vous ferrez une impasse sur les quelques ""phôte" d'ortho et de syntaxe qui pourrissent encore le texte h_zhead
avatar
drag180293

Messages : 71
Date d'inscription : 22/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Invité le Mer 25 Fév - 22:53

Ah mais j'avais déjà dit oui, la petite pique sur son pseudo était par simple curiosité en fait. Mais bon, pour la forme, Oui

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Jeu 26 Fév - 6:43

Khran a écrit:Ah mais j'avais déjà dit oui, la petite pique sur son pseudo était par simple curiosité en fait. Mais bon, pour la forme, Oui

"L'orc géant donna une grande tape dans le dos de l'ermite un peu sinoque... qui partit dans une grande quinte de toux grasse et profonde"

Merci ^^

avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Jeu 26 Fév - 7:43

Je n’avais pu fermer l’œil de la nuit.
Pour commencer, il a fallu que je négocie âprement un bout de paillasse avec Pouilleux… ensuite, une tempête de sable, (bon, pas exactement une tempête, des petites bourrasques), s’est levée et le sable ça s’insinue partout dans l’uniforme, impossible de s’en débarrasser, ça irrite, ça gratte…surtout, toujours, dans des endroits peu accessibles.
Evidemment, on ne dors jamais vraiment quand une goule peut débarquer à l’improviste et… je m’arrêtait dans ma réflexion… à l’improviste ai-je dit ? Hum… je venais de me rappeler hier soir. Il y avait cet inconnu, ce prénommé Drag, un autre ère du désert qui avait débarqué pendant ma commission (que je n’ai pas encore pu faire hein… je suis pudique moi Môsieur) et qui m’avait sifflé sous le nez ma dernière tasse de café et de plus avait trouvé le moyen de critiquer son goût non mais des fois, je vous jure… j’ai comme des envie de carnage qui me montent au nez… mais bon, c’est ainsi, mon bon cœur me perdra. Je lui avais laissé le sot-l’y-laisse et le croupion du poulet. C’est aussi sans doute à cause de ça que Pouilleux me faisait la tronche… d’habitude, il a ces bonnes pièces grasses. Ce qui me rassure, c’est qu’une goule aurait eu tendance à me boulotter la main et non pas boire tranquille mon café en grignotant deux morceaux de poulet.

Bref, la nuit touchait à sa fin. De l’intérieur de ma tente, je pouvais voir le ciel bleu clair à l’horizon qui annonçait l’arrivée du soleil. Toujours pas de nuages dans ce foutu ciel. Je ne me souviens même pas de la dernière fois où il a plu. Je me lève promptement et… surprise !!! Je ne suis plus seul dans ma tente… Drag a décidé de se joindre à moi. J’ai dû m’assoupir finalement parce que je ne me souviens pas de ça… ou alors il m’a drogué ? hum… peu plausible ça…quoique, je me méfie toujours. Je m’en veux presque. J’ai baissé ma garde. Il n’avait pas l’air menaçant le bougre… juste paumé, comme nous tous après tout et pourtant, j’ai déjà échappé de peu à la mort en tendant la main à des errants comme lui.
Je lui file un coup de pied dans les reins, il grogne et se retourne.

- Aller feignasse ! Il fait jour ! Alors on ouvre les écoutilles et on se bouge l’arrière train fissa !
- Fout moi la paix môman, il est trop tôt pour se lever gémit-il

Je n’en cru pas mes oreilles…Euh…môman ? HEIN ?? Cet énergumène m’a appelé maman ?

- Hey l’ami ! Je suis désolé de te tirer de tes songes mais là, t’es affalé dans ma tente et je ne peux pas partir tant que t’es là alors lève toi. J’suis pas ta mère vieux, mais le mec que t’a dépouillé hier soir dis je dans un grand éclat de rire… éclat qui s’étouffa dans ma gorge. Je venais d’entendre un râle. Proche.

Je regardais Pouilleux. Lui aussi l’avait entendu et ses oreilles glissèrent vers l’arrière alors que ses pupilles se dilataient… Il était prêt au combat.
Drag s’était levé, d’un bon, les yeux bien réveillés, muscles bandés. Mis à part quelques plis de sommeils sur la joue, il était aux aguets, prêt à agir lui aussi. Et surprise… décidemment, cet homme est plein de ressources… il avait tiré un stylet long et fin de sa botte. Et moi ? Et bien… mes yeux se dirigèrent lentement vers le feu agonisant… et bien…je n’étais pas armé. Ma machette était là bas, tranquillement posée contre la vieille caisse de bois, à au moins quatre mètres. Bien. Génial Organ… vraiment, t’es le roi des souriceaux !

- Bon, hum… et bien…faut pas traîner dans le coin, nous avons des invités surprise me souffla Drac.

Nous sortîmes de la tente tous ensemble, avec prudence. Je regardais alentours et ne vit pas de danger immédiat. Le vent soufflait de l’Ouest, de la nuit, et c’est de là bas que venaient les grognements.

Je démontais la tente dans la hâte pendant que Drac lui rassemblait nos maigres effets et les dispatchait dans nos sacs. Pouilleux lui, était tranquillement posé sur la caisse de bois à se lécher ses parties intimes. Franchement, je me demande encore aujourd’hui comment il fait ce chat…je ne parle pas de sa souplesse, je suis résolu à ne jamais arriver à faire comme lui. (Non, je n’ai jamais essayé…bon, j’ai peut être tenté, un soir, seul…loin de toute civilisation… mais c’est resté un échec, j’ai à peine pu toucher mes arpions avec mes bras endoloris) Je parle là de cet espèce de flegme palpable. Il est capable, en plein combat contre une horde de baveux affamés, de s’asseoir sur une dune, une pierre ou là où il peut…et de se nettoyer son reste de fourrure… comme si quelques coups de langue allaient améliorer son apparence… Ce chat m’étonnera toujours. Un coup derrière la tête me sortit de ma contemplation.

-Allez le vieux, on arrête de rêvasser et on se bouge regarde.

Mon regard suivit son doigt pointé vers moi. Cet homme manquait d’hygiène, c’est évident… ses ongles étaient cassés et franchement, je ne voudrais pas analyser les résidus qui noircissent ces derniers du cuticule à la pointe. Quand je pense qu’il se léchait les doigts hier soir pour finir le poulet… mon estomac faillit se révulser.

-T’es à moitié con où tu le fais exprès vieux ? Je te demande pas une manucure là…
- Appelle moi encore vieux et je te pro…

Encore un râle. Je me retournais dans la direction que m’indiquait Drag. Une horde s’approchait…

- Ils sont au moins cent là ! s’écria Drac
- Cent ? Ah ? … hum… 1…2…3…mouais… je dirais plutôt trente ou quarante, pas plus… Ah si... tu as raison, j’avais pas vu ceux là, ils étaient cachés par les dunes… trente c'est pas grand chose à deux mais là... ça commence à compter en purulence. Bon et bien… nous n’avons plus le choix. Il faut fuir.

A ces mots, nous jetâmes nos sacs respectifs sur nos dos maltraités. Pouilleux sauta de la caisse sur mes épaules où il enfonça ses griffes pour trouver appui. Finalement, il se lova dans mon cou comme une écharpe et se mit à ronronner. Je l'aime ce chat...

J’en serais quitte pour attendre encore avant de trouver un coin isolé pour faire ma commission dont le besoin pressant commençait à me vriller les intestins… Nous devions comme l’avait dit Drag, trouver un abri et vite, très vite. Même si nous parviendront à semer nos poursuivants, il nous faudra dormir… Autant que ce soit en sécurité.


Joli Rp Drag ^^ effectivement, nos histoires sont maintenant liées :) ce sera avec plaisir que je continuerai cette petite joute écrite. Ne te blâme pas pour les fautes, nous en faisons tous...quand à la syntaxe, je ne la trouve pas mauvaise du tout... j'ai vu bien pire :D
De même hein, je t'invite à jouer à la marionnette avec Organdescent :D
je viens de percuter mais qui dit marionnette dit actionner une marionnette...dit mécanismes... Aïe... je veux pas savoir non non...:
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Drac le Jeu 26 Fév - 9:53

Drac différent de Drag:
Tu a mis 3 fois Drac à la place de Drag dans ton RP, ça commence bien, je sens qu'on ne va pas arrêter de nous confondre en ville. x)

avatar
Drac

Messages : 2524
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 20
Localisation : Dans la comté, trou n°37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Jeu 26 Fév - 11:01

mea culpa
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Cleme le Jeu 26 Fév - 19:00

Jolis RP, et bienvenue Organdescent !
avatar
Cleme
Admin

Messages : 2831
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 21
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://kirov-meta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Invité le Jeu 26 Fév - 20:14

Studieusement installé dans la cabane de la méta, et en attendant le jump, Antisthène lisait 'enfin' les dernières candidatures. Paniqué par tout cet afflux, il s'était courageusement caché.

Plusieurs jours étaient passés et le vieux singe sage s'était apaisé.

Antisthène aimait bien la musique lui aussi, comme Organdescent il pratiquait couramment le pipeau et même parfois le triangle dans un groupe de métal.

Bienvenue à toi Organdescent , j'espère que tu nous joueras de la guitare en ville, et s'il te plait, quand tu joues et que mon sonotone fait des larcènes, Organdescent un peu l'son ! ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par drag180293 le Jeu 26 Fév - 20:23

Je vais me laver et je continue le RP Organd. Sorry de le continue assez tard à chaque fois, mais j'ai pas envie d'écrire un truc pour rien dire, donc j’essaie d'y réfléchir un minimum ^^
avatar
drag180293

Messages : 71
Date d'inscription : 22/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par drag180293 le Jeu 26 Fév - 23:10

On pourrait croire que la vue de cette hordes est effrayante et pourtant...
"Cette horde" me permettait en ce moment même de confirmer quelque chose : cette homme est bel et bien de mon côté.
Bien que j'ignore encore comment il se prénomme, il m'a tout de même finalement adressé la parole. Et à en rire, c'est pour dire ! Et "grâce" à cette horde donc, nous voilà vraiment entrain de voyager ensemble. Et si c'est si festif, c'est parce que bien que représentant une menace, cette horde de zombie se relève tout même bien lente et peu réactive. Pour peu que l'on reste un poil sur ses gardes, il est tout à fait concevable de voyager seul dans ce désert éternel. Ce qui signifiait donc, que si ce vieux prenait route dans la même direction que moi, c'était par pure envie...
Pourtant, je ne pense pas qu'à la bonne époque il était du genre social, Il suffit de le regarder ce vieux rabougris pour voir en lui un véritable vétéran solitaire... Le genre de type ou d'entré de jeu on se disait "hey, si y une fin du monde ce type serait certainement un survivant !". Comme quoi... C'est un peu le genre de personne pour qui la fin de l'humanité devait représenté un paradis. Mais je ne crois pas qu'il aurait pu s'imaginer un truc pareil.
Penser à ça, ça m'a fait sourire, et ce sourire il l'avait remarqué.

-Qu'est-ce qui te fait rire, c'est ma tronche ?
-Non c'est pas ça. Ais-je rétorqué discrètement.
-Alors quoi ? Répondit-il sèchement.
-Je repensais juste au fait qu'hier j'avais pu avoir un vrai repas pour une fois et ça me fais sourire.

Il regagna alors son silence en laissant lui aussi s'échapper un léger sourire. Je n'avais pas osé lui dire ce à quoi je pensais vraiment, je ne voulais pas le blesser, d'autant que je trouvais ça idolâtre. Car c'est un fait, bien que minime, un cercle de confiance c'était créé en dépit de son isolement. En témoignera les faits de ce matin, lui rangeant ce qui nous avait servi de temps et moi ramassant tout le matos éparpillés sans une quelconque pression. (Hormis celle de cette saloperie de sac à puce). Je suis optimiste, la légende est en marche !

Vers où allions nous ? Je me le demande et il n'a pas l'air de connaître ça route non plus. De toute évidence, nous avons le même monde opératoire pour l'exploration : toujours dans la même direction ! C'est à la fois long, car il y aura toujours un chemin qui se dressera devant nous, mais à la fois encourageant, car on se dit qu'on laisse le pire derrière nous et que le plus grand des trésors se montrera peut-être derrière la prochaine dune. Bien-sûr, tout ça toujours dans l’espoir de tomber sur un obstacle favorable !

Notre chemin étant long, je me suis décidé à détendre l'atmosphère, avec une phrase à la fois véridique (bien qu'il l'ignore) et à la fois ironique :

-Hey, dis-moi, vous êtes combien dans ta tête ?
-hh... ,S'en suivit d'un silence local d'une dizaine de secondes...
-T'es en train de demander aux autres là c'est ça ?
-Ouais, et il me font des recommandation à ton égard ! Répondit-il d'un air menaçant.
-Ah, euh... Ouais excuse-m...
-C'est bon j'déconne, soit pas tendu comme un string !!

Après un nouveau silence bien bref, nous nous sommes mis à rire de bon cœur. Je pense que ce type n'est vraiment pas tout seul dans sa tête. Et son chat ne semblait pas apprécier notre euphorie...
Et c'est cette euphorie justement qui nous a fait oublier nos  douleurs aux pieds et permit d'avancer de bon pas.

Nous avons finalement bien marché, et pris une avance concrète sur nos assaillant mais insuffisante pour pouvoir  campé et dresser un feu de joie...
Au vu des efforts fourni par ce vieux ainsi qu'ayant bien dormi cette nuit, je me suis proposé pour faire le pet la première partie de la nuit, idée qui étrangement, fut validée et accepté aisément par mon nouveau compagnon de route.

-Aller, 5 heures de gardes, ça passera vite et après, j'aurais mes 5h de sommeil. Me suis-je dis à moi-même pour m'encourager.

Mais le problème, c'est que ces 5 heures de sommeil passeront bien plus vite que ces 5 heures de gardes...
Qu'il en soit ainsi, Nous avons directement monté le campement ainsi que la tente dans laquelle il s'est installé de suite.
Et s'en suivi alors d'un long moment de solitude, jusqu'à ce que...

-Qu'est-ce que ???

Un bruit étrange se faisait entendre près de la tente. Ni une ni deux, j'accours sauver ma nouvelle famille !
Pour finalement me rendre compte, que ce n'était autre que ce con de chat qui ronflait... Il est moche, con et puant ce chat. Mais ça fait du bien de voir un peu de douceur dans ce monde.
Je suis alors retourné à mon poste, avec en tête, cette image du vieux et son chat entrain de dormir enlacé l'un contre l'autre... Même si c'est répugnant...

-Oui, je marche dans la bonne direction. Me suis-je dit à moi même encore une fois.

Et sans que je ne m'en rende compte, mon tour était enfin arrivé, et ce depuis 30 minutes déjà. Mais comment les réveiller... Ca fait si longtemps qu'ils n'ont pas du dormir aussi bien. Mais si je ne dors pas, je ne pourrai plus marcher, alors il faut que je dorme...

-Hey, t'as presque fais le tour de l'horloge là, ais-je dis doucement en tapotant sur son pied.


EN tout cas, très joli bloque Organ !
Content que tu arrives tout de même un minimum à apprécier notre échange ^^
Par contre j'ai l'impression que ça avance bien plus quand c'est toi qui écris ! Sans doute parce que tu es plus expérimenté ^^
avatar
drag180293

Messages : 71
Date d'inscription : 22/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Jeu 26 Fév - 23:44

très bien Drag :) j'apprécie, ne t'inquietes pas. tu n'écris pas pour ne rien dire en plus. tu fais aussi avancer les choses... et ça me motive d'autant plus. la nuit porte conseil. j'écrirais la suite au petit matin, là je vais me coucher un peu, demain, fat journée!
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Ven 27 Fév - 7:33

Nous avions posé nos paquetages et monté la tente dans un creux entre des dunes. A l’abri du vent. S’arrêter ainsi dans une fosse peut paraître suicidaire car nous ne pouvons rien voir autour… mais c’est justement là l’avantage. Etre sur une crête, c’est s’exposer. Un feu se voit à des kilomètres à la ronde dans le désert, sans parler de la fumée qui est portée par le vent. Les zombes ne sont pas le danger le plus mortel dans le désert… ce sont les autres, les solitaires, les marcheurs, comme nous, qui le sont. Souvent affamés, déshydratés… ils tueraient mère et enfants pour une ration à se mettre dans l’estomac.

Drag, cet errant qui m’accompagnait depuis peu s’était gentiment proposé de faire le premier tour de garde ce qui finalement m’arrangeait. J’étais crevé. Mes articulations me faisaient mal et mes pieds me brûlaient. Pour les soulager, j’enlevais ma paire de botte genouillères qui m’enserrait les mollets avec des lanières de cuir. Ces chaussures sont vraiment l’idéal quand on rencontre des zombes… les plaques de cuivre protégeant les tibias pouvant aisément enfoncer une cage thoracique et me laisser un temps de répit en cas d’attaque. Autre avantage… lorsqu’on est à genoux à creuser sa tombe, les petits cailloux qui vous ruinent les rotules, et bien je ne les sens même pas. L’inconvénient majeur étant leur poids…mais bon… je devais faire avec.
La nuit était particulièrement froide ce soir là et pour une fois, je n’eu pas à batailler avec Pouilleux pour le matelas. Je m’allongeais, mon dos craqua et mon coccyx rappela sa présence d’une pointe de douleur. Ce petit là, dehors, il ne savait pas quel service il me rendait. J’ai beau faire mon rustre, je n’en suis pas moins un humain qui a roulé sa bosse des jours durant, parfois à l’agonie quand l’eau venait à manquer… j’ai même failli manger pouilleux…une seule fois… il ne s’était pas laissé faire…mais alors pas du tout… et ça m’a enlevé l’envie de recommencer à jamais.
Pouilleux se lova tout contre mon cou, je fermais les yeux. Sa chaleur rassurante m’enveloppa et je cru que j’arriverai à trouver le sommeil, pour une fois. Mais c’était sans compter sur mon insomnie chronique. Je ne pu que somnoler… les sens finalement toujours en alerte. J’entendais Drag qui marchait de long en large dehors et parfois, le feu qui crépitait quand il y rajoutait une bûche.
Une fois, il s’approcha de moi, sembla hésiter un temps, puis s’en retourna auprès du feu. Vraiment ce petit, il a du cœur…

Un coup dans les côtes me réveilla… j’avais finalement trouvé le sommeil… profond, sans rêves.

- Hey ! t’as presque fait le tour de l’horloge là !

Je m’assis sur mon séant, les yeux encore embrumés, la tête dans les vapes. Une sensation que je n’avais pas connue depuis des lustres. Je m’étirais… et me levais sans hâte. Je fis quelques pas en me grattant…certainement quelques bêtes avaient élu domicile dans le matelas et se servaient de mon corps comme banque du sang. Dehors, il faisait encore nuit. Je levais la tête et regardais les étoiles… le soleil se lèverai dans deux, trois heures au maximum…et nous devrons reprendre la route.

Je donnais une claque dans le dos de Drag

- Merci mon petit… ça fait du bien. Je prends le relais. Va dormir maintenant, tu en as autant besoin que moi je crois.
- Euh…
- Hum ?
- Ton chat
- Quoi mon chat.
- Ben…il squatte le matelas, il pue… et franchement… ça donne pas envie quoi… si je me rappelle bien, il est du genre agressif et je suis pas d’humeur à négocier le matelas avec lui. Donc soit tu le rappelles, soit j’en fait un steak appétissant.
- Je doute que tu puisses mais essaies, au moins, j’aurais de l’animation. J’ai hâte de voir si tu peux le battre à la course dans le désert… quand à le rappeler, il est du genre ni dieu ni maîtres mon chat. Il fait un peu ce qu’il veut quand il veut.
Drag passa sous la tente en grommelant et du bout de sa botte, tenta de repousser l’animal qui ne daigna même pas lever la tête. Il poussa juste un sourd grondement signifiant qu’il devait arrêter son manège sous peine de griffure et de septicémie. Le jeune homme s’agenouilla sur le matelas et s’allongea. Pouilleux se taisait. Il toussota… Pouilleux se leva. Je cru sur le coup que je devrais sauver Drag mais je ne m’attendais pas à ce qui allait arriver. Pouilleux fit juste deux tours sur lui-même, massant le matelas de ses grosses pattes, et se recoucha tout contre le flanc de Drag. Je cru même entendre, porté par le vent, le ronronnement grave de mon chat. J’en restais coi… jamais je ne l’avais vu faire tant de familiarités à quelqu’un.

En silence, j’observais Drag qui ronflait comme un sonneur. Trois heures qu’il dormait maintenant du sommeil du juste. Savait il seulement dans quelles aventures il se lançait en m’accompagnant ? D’ailleurs… n’allait il pas me lâcher dès la première ville rencontrée ? Je ne l’en blâmerai pas.
Je me levais et grimpais la dune qui surplombait notre campement. J’y verrais à des kilomètres. J’espérais secrètement ne pas tomber sur une horde trop proche car alors, avec Drag endormi, nous aurions à abandonner le campement…ce qui signifie perdre gros en matériel.
La montée fut plus rude que ce à quoi je m’attendais. Le sable filait sous mes semelles et je dû me rattraper souvent avec les mains pour ne pas choir. Enfin, à genoux, je parvis au sommet.
Je fus frappé de stupeur. Le spectacle était grandiose. Au loin, presque sur la ligne d’horizon brillait une lune argentée, pleine, énorme. Elle baignait de sa lumière froide un désert immense fait d’ombres et de reliefs, mortellement silencieux. Les étoiles scintillaient au dessus de moi. Si ce n’était l’époque troublée où nous nous trouvions, c’était typiquement le genre de scène qui permet à deux êtres du sexe opposé de s’allonger et de s’embrasser. Romantisme.

Pouilleux m’avait rejoint. Il s’assit près de moi en me regardant. Je sifflais légèrement et il sauta d’un bond sur mon épaule. Je penchais la tête pour me coller contre son pelage. Je ne pu empêcher une larme de couler sur ma joue jusque dans mon col où elle laissa une petite auréole dans la poussière incrustée.

- Oh Organ, t’es un peu malade de penser à ça maintenant…tu te fais du mal !
- Hein ? Oui, je sais… mais je ne peux m’en empêcher… c’est tellement beau
- Beau oui, mais mortel… regarde là bas.

Je me retournais… au loin, une étoile semblait être tombée du ciel pour continuer sa vie perdue dans le désert… incongrue dans ces lieux.

Je n’en cru pas mes yeux. Une ville ! Là, à seulement quelques kilomètres de nous. Une, peut être deux heures de marche seulement…
Je redescendis la dune en courant, manquant passer cul par-dessus tête, pressé autant qu’enjoué. J’ouvris la porte de tissus et me jetais sur Drag, l’empoignant par le col. Je me mis à le secouer comme un damné.

- Tudieu ! Tu vas te réveiller oui ! Aller feignasse ! Ah Ah !!!!! Aller !

Le bougre ne se réveillait pas. Je lui assénais une grande claque.

- Debout ! Aller ! Y’a une ville à deux pas ! faut qu’on y aille !!!
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par drag180293 le Ven 27 Fév - 21:37

Comme d'habitude toujours aussi complet ! Génial ton RP !
Je te lacherai la suite demain probablement car je ne suis pas chez moi donc je tape tout sur mon smartphone et j'ai pas envie de me lancer dans un gros bloque la dessus maintenant :o ( le clavier tactile tout ça tout ça... X) )

Sinon peut-être qu'on devrait ouvrir un topic à nous deux pour y poursuivre notre RP ?
avatar
drag180293

Messages : 71
Date d'inscription : 22/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Organdescent le Dim 1 Mar - 19:23

je suis effectivement pour que nous poursuivions notre joute de RP dans une room dédiée pour notre conte... sachant que les autres s'ils le décident pourraient aussi créer leur propre histoire se rattachant à la notre :)
avatar
Organdescent

Messages : 34
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 36
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Cleme le Dim 1 Mar - 19:25

Quand on est en ville je trouve ça mieux de faire les RP en ville pour que les lambdas puisse en profiter et s'y rattacher !
avatar
Cleme
Admin

Messages : 2831
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 21
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://kirov-meta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candide rature] Organdescent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum